Comment reprogrammer son moteur ?

Il arrive qu’au cours de l’utilisation d’un véhicule, la performance du moteur ne plaise pas. Pour cela, les conducteurs peuvent recourir à la reprogrammation moteur. Ce processus leur permettra d’augmenter, à leur guise, la puissance du moteur. Par la même occasion, ils peuvent parvenir à une économie de 10 % sur la consommation en carburant de la voiture. Comment faire pour reprogrammer son moteur ?

Évaluation de l’état du véhicule

La première étape consiste à vérifier que la voiture ne présente aucun défaut qui pourrait nuire à la bonne exécution de la reprogrammation. Il sera nécessaire d’inspecter entièrement le véhicule au cas où, par exemple, un voyant serait allumé ou encore qu’un bruit anormal se fasse entendre au moment du démarrage. Il faudra sans doute aussi faire un essai roulant pour s’assurer que tout va bien. Chaque voiture est équipée d’un calculateur électronique. Il peut avoir plusieurs appellations selon le modèle : ECU (Egine Control Unit), UCM (Unité de Contrôle Moteur), etc. Il contient des paramètres qui font tourner le moteur de la voiture en transmettant des indications aux injecteurs de carburant. La deuxième étape consiste à lire et à analyser les données contenues dans ce boitier électronique en s’y connectant. Elle inclut également l’essai sur banc de puissance. Ainsi, la puissance du moteur et du couple à l’origine sera mesurée.

La reprogrammation proprement dite

Une fois que les experts auront analysé et sauvegardé les fichiers d’origine du véhicule, la reprogrammation proprement dite peut débuter. Ici commence la troisième étape. À partir du diagnostic de l’état général du véhicule, il est possible de connaître toutes les procédures d’optimisation qui peuvent être appliquées sur le moteur. La reprogrammation peut être personnalisée : il est possible pour le client de demander à reprogrammer le moteur pour aboutir à une performance qu’il aura définie d’avance. Les données d’origine seront donc modifiées en fonction de cela, toujours en optimisant les valeurs de couple et de puissance du moteur. Durant la quatrième étape, ces données ainsi reprogrammées seront transcrites dans le calculateur électronique. En d’autres termes, il s’agit de réimplanter la nouvelle cartographie du moteur dans le véhicule par le biais d’une seconde connexion. La réalisation de ces quatre étapes prend généralement deux heures.

Test et service après-vente

La cinquième étape consiste à tester l’efficacité de la reprogrammation. Les mêmes essais que ceux qui ont été effectués au départ seront réalisés. Cette étape a pour but de s’assurer qu’aucune anomalie n’est apparue au cours du processus et que les performances du moteur correspondent bien aux exigences du client. Par ailleurs, il faut savoir que la reprogrammation moteur est un procédé assez complexe. Il est alors très recommandé de faire appel à un professionnel pour le faire. En effet, une reprogrammation mal faite risque d’endommager le moteur ou d’accroître considérablement sa consommation en carburant. Si un dérèglement survient au cours de l’utilisation, il faudra faire appel au même professionnel. Il faut savoir qu’il est possible pour lui de revenir sur les configurations d’origine de la voiture. Ces données ayant été sauvegardées, il peut les restaurer en quelques minutes seulement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *